Aïe aïe aïe… Ils sont là, sournoisement accrochés à ses cheveux… Des poux ! Il va falloir se retrousser les manches…

  • Tu ne tarderas pas. Agir vite est indispensable : si vous les laissez s’installer, en une semaine vous aurez un beau petit élevage.
  • Tu préviendras l’enseignant au plus vite. Pour éviter que l’épidémie se propage et soit plus difficilement maîtrisable.
  • Tu choisiras un bon produit. Pour un choisir un anti-poux, prenez en compte le temps nécessaire au traitement. Attention aux formules rapides : il faut généralement ajouter du temps de pose. Comptez aussi un traitement de plus à faire quinze jours après.
  • Tu l’appliqueras méthodiquement. En séparant mèche par mèche, et en imprégnant bien le produit.
  • Tu traiteras ton environnement. Il n’y pas que les cheveux . Il faudra mettre à la machine tous les vêtements de la semaine, vaporiser les canapés et les sièges de la voiture. Pour cela, pas le choix il faut un insecticide spécial habitat disponible en pharmacie.
  • Tu achèteras un bon peigne. Pour les jours qui suivent et pour le reste de l’année, un peigne en fer sera très utile pour débusquer les indésirables.
  • Tu feras de l’huile essentielle de lavandin ton alliée. Quelques gouttes dans les cheveux et les bonnets pour une action répulsive !
  • Tu prendras le temps qu’il faut. Surtout si l’enfant a les cheveux long. Il faut prendre le temps de bien vérifier toutes les mèches.
  • Tu respecteras la règle des 15 jours. Oui, c’est le temps qu’il faut aux petits résistants pour refonder une famille.
  • Tu essayeras les méthodes naturelles. Un traitement ça va, mais quand il faut s’y reprendre à plusieurs fois, cela coûte cher. Vous pouvez tenter la mayonnaise, l’huile de coco ou d’olive. Tout ce qui est gras étouffe le poux. A laisser reposer toute la nuit sous une serviette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *